item Item : La musique du spoutnik (4/4) 001_93

Title
La musique du spoutnik (4/4)
Collector
Amy de la Bretèque, Estelle
Collection
La passion du tragique : paroles mélodisées chez les Yézidis d’Arménie [Exemples audio et vidéo pour thèse]
Recording date
April 1, 2006 - April 30, 2006
Access type
full

Geographic and cultural informations

Location
Location details
Turquie
Language
kurde kurmanji
Language (ISO norm)
Kurdish
Population / social group
Kurdes
Ethnographic context
Toutes les maisons ont une parabole, appelée spoutnik (спутник), du mot russe. Dans la région d’Aparan, on regarde surtout la chaîne satellite kurde ROJ TV, chaîne pro-PKK (parti politique kurde de Turquie qui a mené une politique de guérilla contre l’Etat turc depuis le début des années 80) émise depuis Bruxelles. Dans la plaine de l’Ararat et la région de Talin, outre ROJ TV, on regarde les chaînes kurdes d’Irak, de même que les chaînes arméniennes et russes. Le mot « regarder » est cependant un peu exagéré. La plupart du temps on écoute la télé, on ne la regarde pas. Allumée toute la journée, le volume assez fort, la télévision fait presque fonction de radio.
Les chaînes, telles ROJ TV (Kurdes de Turquie) ou Kurd Sat (Kurdes d’Irak), sont avant tout des chaînes musicales. Venues de l’étranger, elles dispensent un savoir musical à la fois connu et nouveau. Chaque chaîne a en effet un style propre, influencé par la région à laquelle elle se rattache.

Musical informations

Number Composition Vernacular name Interprets

Archiving data

Code
CNRSMH_I_2010_004_001_93
Item number
001_93
Creator reference
Thèse, Chap. XI : "Une musique Yézidie ?", document n°93.
Remarks
Document 93 : Les thèmes de la nature ont certes toujours été présents, cependant la connotation des fleurs et du zozan en Turquie a depuis le début de la guérilla beaucoup changé : les montagnes font directement référence au maquis et la nature rayonnante est un espoir de survie des proches qui se trouvent à la montagne.

Pour les Yézidis d’Arménie, la question se pose de manière un peu différente. S’il y a une forte sympathie pour le PKK (la présence dans les villages de guérilleros –tolérés sans passeport par l’Etat arménien- en témoigne) de la part d’une partie des habitants, l’empathie ne va que rarement jusqu’à prendre le maquis. Des jeunes Yézidis de la région de Talin et Aparan ont rejoint les rangs du PKK dans les années 90, mais le mouvement s’est depuis nettement ralenti.
Last modification
June 1, 2012, 7:19 p.m.

Technical data

Approximative duration
00:04:18

Related media

Media Preview
Title
Vidéo
Description
Credits
Mime_type
video/x-flv
Download
CNRSMH_I_2010_004_001_93.flv
Title
Photo
Description
Credits
Mime_type
image/png
Download
CNRSMH_I_2010_004_001_93.png