item Item : Xidirnebî (8/10) 001_66

wait  Loading...
Property Value Unit
Title
Xidirnebî (8/10)
Collector
Amy de la Bretèque, Estelle
Collection
La passion du tragique : paroles mélodisées chez les Yézidis d’Arménie [Exemples audio et vidéo pour thèse]
Recording date
Feb. 15, 2007 - Feb. 18, 2007
Access type
full

Geographic and cultural informations

Location
Ararat
Location details
Région d'Aparan
Cultural area
Caucase
Language
kurde kurmanji
Language (ISO norm)
Kurdish
Population / social group
Yézidi
Ethnographic context
Xidirnebî

La fête de xidirnebî a lieu chaque année autour 15 février. Parfois aussi appelé fête de Xidir Nebi (saint de l’amour et des vœux) et de Xidir Eylas, (saint des malades et de tous ceux qui sont dans des situations difficiles), xidirnebi dure trois jours pendant lesquels un jeûne est observé. Chaque jour, chacun des foyers apporte le « repas du mort » (nanê miriya) à une maison voisine en mémoire des défunts du lignage. Ces plats sont consommés le soir lors de la rupture du jeûne. Des petits pains salés sont par ailleurs confectionnés avec 7 ingrédients (7 goûts). Ils seront mangés par les jeunes gens célibataires. Ceux-ci mangeront la moitié du pain et mettront l’autre moitié sous leur oreiller le soir. Le rêve qu’ils verront leur prédira avec qui ils vont se marier.

Musical informations

Number Composition Vernacular name Interprets

Archiving data

Code
CNRSMH_I_2010_004_001_66
Item number
001_66
Creator reference
Thèse, Chap. III : "Un calendrier des émotions", document n°66.
Remarks
Document 66 : Dans chaque foyer, au passage du zurna et de la ronde pour les défunts, des souhaits sont formulés : appel à un retour rapide du printemps, vœux de mariage, prospérité du troupeau…. Enoncés sous forme de toasts, les verres pleins de vodka, les voeux ne manqueront, dit-on, pas de se réaliser.

Au passage de la ronde chez elle en 2007, Nure avait appuyé sa demande par l’ouverture de deux bocaux de kompot (sirop de fruits confectionné l’été qui se conserve tout l’hiver). Les deux bocaux étaient offerts à la ronde en plus de la vodka pour que ses deux filles trouvent dans l’année un époux. Et chose fut faite : l’aînée s’est mariée au printemps suivant, la cadette en décembre. Les époux étaient dans la ronde en février 2007. Tout porte à croire que, sous leur masque, ils étaient attentifs aux souhaits des mères, et observaient les jeunes filles dans les maisons dans lesquelles ils passaient. Les occasions d’entrer dans toutes les maisons du village sont en effet rares, et les jeunes filles ne doivent pas sortir trop souvent des cours des maisons au risque de voir le village entier entretenir une rumeur douteuse à leur sujet…
Last modification
April 12, 2012, 11:39 a.m.

Technical data

Item size
39.5 MB

Related media

Media Preview
Title
Vidéo
Description
Credits
Mime_type
video/mp4
Download
CNRSMH_I_2010_004_001_66_1.mp4
Title
Photo
Description
Credits
Mime_type
image/png
Download
CNRSMH_I_2010_004_001_66.png