item Item : Paroles sur la peine (5/8) 001_55

wait  Loading...
Property Value Unit
Title
Paroles sur la peine (5/8)
Collector
Amy de la Bretèque, Estelle
Collection
La passion du tragique : paroles mélodisées chez les Yézidis d’Arménie [Exemples audio et vidéo pour thèse]
Recording date
April 1, 2007 - April 30, 2007
Access type
full

Geographic and cultural informations

Location
Ararat
Location details
Région d'Aparan
Cultural area
Caucase
Language
kurde kurmanji
Language (ISO norm)
Kurdish
Population / social group
Yézidi
Ethnographic context
Paroles sur la peine

Les kilamê ser ont le statut de parole. Ils peuvent être énoncés au duduk ou à la voix. Ils sont énoncés dans des occasions diverses : lors des funérailles (voir chapitre précédent), lors des fêtes de tombeaux, ou au quotidien. Les « paroles sur » sont énoncées le plus souvent sans accompagnement musical ou avec pour accompagnement un bourdon instrumental joué au duduk.

Musical informations

Number Composition Vernacular name Interprets

Archiving data

Code
CNRSMH_I_2010_004_001_55
Item number
001_55
Creator reference
Thèse, Chap. II : "Chanter la joie, dire la peine", document n°55.
Remarks
Document 55 : Kilamê ser énoncé sans bourdon

Du point de vue mélodique, la « parole sur » énoncée sans bourdon, est soutenue par le modèle suivant : un « plateau récitatif » plus ou moins long sur deux ou trois hauteurs, puis en fin de phrase, une descente. Ce schéma est répété à chaque phrase à des hauteurs variables, suivant une pente dans l’ensemble descendante. Par exemple, si la première phrase est construite autour d’un si, la deuxième pourra commencer par un la, et la troisième par un sol. Après quoi, l’énonciatrice (ici Altûn en avril 2007 –énonciation insérée dans la conversation quotidienne) pourra reprendre sur un si, ou même au dessus, sur un do, produisant dans ce cas un effet dramatique.
Last modification
March 30, 2012, 12:35 p.m.

Technical data

Item size
782.4 KB