item Item : Paroles sur la peine (2/8) 001_52

wait  Loading...
Property Value Unit
Title
Paroles sur la peine (2/8)
Collector
Amy de la Bretèque, Estelle
Collection
La passion du tragique : paroles mélodisées chez les Yézidis d’Arménie [Exemples audio et vidéo pour thèse]
Recording date
April 1, 2006 - April 30, 2006
Access type
full

Geographic and cultural informations

Location
Aragatsotn
Location details
Région d'Aparan, village d'Alagyaz
Cultural area
Caucase
Language
kurde kurmanji
Language (ISO norm)
Kurdish
Population / social group
Yézidi
Ethnographic context
Paroles sur la peine

Les kilamê ser ont le statut de parole. Ils peuvent être énoncés au duduk ou à la voix. Ils sont énoncés dans des occasions diverses : lors des funérailles (voir chapitre précédent), lors des fêtes de tombeaux, ou au quotidien. Les « paroles sur » sont énoncées le plus souvent sans accompagnement musical ou avec pour accompagnement un bourdon instrumental joué au duduk.

Musical informations

Number Composition Vernacular name Interprets

Archiving data

Code
CNRSMH_I_2010_004_001_52
Item number
001_52
Creator reference
Thèse, Chap. II : "Chanter la joie, dire la peine", document n°52.
Remarks
Document 52 : Pour les Yézidis, les « paroles sur le héros » (kilamê ya meraniya) ne peuvent avoir un dénouement heureux. L’héroïsme est atteint dans la souffrance et le tragique. Les kilamê ya meraniya sont ainsi associés à la peine et la perte, au même titre que les autres « paroles sur ». Les paroles suivantes, mélodisées par Binbaş à ma demande (Alagyaz, avril 2006), illustrent le destin malheureux et tragique qui correspond aux héros.

Binbaş, petit homme sec d’une soixantaine d’années, a chanté ces « paroles sur le héros » (kilame ya meraniye) d’une voix forte, assis sur un tabouret en bois, près du poêle éteint, l’index droit dans son oreille droite, les yeux à demi-fermés. Dans la pièce noircie contenant, hormis le poêle et le tabouret, deux lits, un placard et le four dans le sol (ocax), l’auditoire était composé de sa femme, son voisin, un guérilléro du PKK (Osman), Nahro Zagros (Kurde d’Irak, étudiant en ethnomusicologie à l’université de York –Angleterre-) et moi-même. Tous écoutaient en silence. Après son énonciation, enlevant son index de l’oreille, Binbaş s’est assuré que nous avions bien compris les paroles : il a insisté sur les souffrances dans lesquelles Nazil est mort, sur la quantité de blessés et de défunts dans cette bataille. Puis, après avoir dit une série de ax, ax, ax et de wey, wey, wey, il a énoncé un kilame ya meraniye pour Abdullah Öcalan, chef de la rébellion armée du PKK, emprisonné par les autorités turques depuis 1999, sur l’île d’Imrali.
Last modification
April 16, 2012, 2:48 a.m.

Technical data

Item size
43.7 MB

Related media

Media Preview
Title
Vidéo
Description
Credits
Mime_type
video/mp4
Download
CNRSMH_I_2010_004_001_52_1.mp4
Title
Photo - Binbaş
Description
Credits
Mime_type
image/png
Download
CNRSMH_I_2010_004_001_52.png