item Item : Un mariage à Aygeşat (8/9) 001_08

wait  Loading...
Property Value Unit
Title
Un mariage à Aygeşat (8/9)
Collector
Amy de la Bretèque, Estelle
Collection
La passion du tragique : paroles mélodisées chez les Yézidis d’Arménie [Exemples audio et vidéo pour thèse]
Recording date
May 1, 2006 - May 5, 2006
Access type
full

Geographic and cultural informations

Location
Ararat
Location details
Région d'Hoktemberian, village Aygeşat
Cultural area
Caucase
Language
kurde kurmanji
Language (ISO norm)
Kurdish
Population / social group
Yézidi
Ethnographic context
Aygeşat, plaine de l’Ararat, début mai 2006. Les abricotiers en fleurs sont le signe le plus sûr du retour du printemps. La famille d’Işxan effectuera la transhumance cet été encore, sur les hauts plateaux de l’Aragats. Le départ est prévu pour début juin, dès que la chaleur envahira la plaine. La famille comptera un membre de plus, Nazê. En jeune bru du lignage, Nazê devra suivre les règles du buktî, code de comportement des nouvelles recrues du lignage : ne pas manger en présence des hommes et des femmes plus âgés qu’elle, ne pas adresser la parole à ses aînés, en particulier au beau-père, décharger sa belle-mère (et éventuellement les brus plus âgées) de tous les travaux domestiques. La tâche est rude. La période du buktî est redoutée par les jeunes filles. Les travaux domestiques n’ont rien d’effrayant pour Nazê. Mais l’idée de se retrouver au lendemain du mariage sous le même toit que des étrangers la fait frissonner. Ce ne sera pas le moment de laisser couler ses larmes. Il faudra remonter ses manches et montrer qu’elle est digne de la famille qui l’a adoptée. L’espoir de Nazê est de tomber enceinte rapidement. Les règles du buktî s’assouplissent à la naissance du premier enfant, en particulier lorsque celui-ci est un fils.
Keywords
Mariage

Musical informations

Number Composition Vernacular name Interprets

Archiving data

Code
CNRSMH_I_2010_004_001_08
Item number
001_08
Creator reference
Thèse, Chap. I : "Un mariage, quatre enterrements", document n°8.
Remarks
Document 8 : Le repas se déroule dans deux salles, ou deux espaces (tentes…). Hommes et femmes sont séparés. Une fois le repas consommé, hommes et femmes se rassemblent pour la première danse de la mariée. Celle-ci est lente et triste, c’est une danse en ronde. L’ordre des danseurs est en général le suivant : les parents du marié, le marié, la mariée, les amies de la mariée et la famille de la mariée, puis les invités. La mariée et ses amies pleurent.
Les danses suivantes seront plus entraînantes, plus rapides, plus joyeuses. Elles dureront jusqu’à l’aube. La noce s’achève. La fiancée ne reverra ses parents que deux mois plus tard, pour le retour rituel dans la maison paternelle (zeî). Celui-ci durera deux mois.
Last modification
March 29, 2012, 12:02 p.m.

Technical data

Item size
48.0 MB

Related media

Media Preview
Title
Vidéo
Description
Credits
Mime_type
video/mp4
Download
CNRSMH_I_2010_004_001_08_1.mp4
Title
Photo - Première danse buk
Description
Credits
Mime_type
image/png
Download
CNRSMH_I_2010_004_001_08.png